Catégories
Bande Dessinée Histoire Lectures

Cher pays de notre enfance

Auteurs : Etienne Davodeau & Benoit Colombat

Une enquête fouillée sur les dessous de la Vème République version RPR. Les protagonistes sont connus : Foccard bien sûr, Chirac évidemment, Pasqua et consorts, Sarko de loin mais bien au fait, l’ombre de De Gaulle qui plane sur tout ça.

Au départ un retour sur l’assassinat du juge Renaud qui enquêtait de trop près sur un cambriolage dont le butin aurait en parti servi à financer l’UDR (ex. RPR).

Ensuite l’assassinat d’un ministre (Robert Boulin) qui en savait sans doute trop sur les financements occultes du RPR (là aussi) avec cette fois-ci Chirac à la manœuvre et le SAC pour les basses œuvres.

Le SAC, véritable fil rouge du récit que l’on retrouve partout, officiellement dissous par Mitterand en 1982 mais bras armé sous-marin du pouvoir en place à l’époque. Composé de barbouzes, de policiers, d’anciens de l’Algérie et de plus en plus de malfrats c’est devenu au fil du temps une véritable police parallèle.

Le SAC que l’on retrouve aussi dans des syndicats patronaux (chez Peugeot notamment) pour « combattre » (littéralement)  les syndicats de gauche.

Le beau temps de mon enfance.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.