Catégories
Humour Lectures Roman

La chute du British Museum

Auteur : David Lodge

Les débuts du « héro » de David Lodge : Adam Appleby. Ce dernier, universitaire en devenir est, en raison d’une pratique stricte des préceptes du Vatican liés au contrôle des naissance, père de 3 enfants.

Sa plus grande hantise est l’arrivée d’un nouveau Appleby dans la demeure familiale et cela va le pourchasser pendant toute la journée qui s’annonce pourtant rocambolesque.

Si l’on retrouve toujours la critique hilarant du monde universitaire, inséparable de l’oeuvre de David Lodge, s’y ajoutent ici des chapitres parodiant des classiques de la littérature anglaise. Sans doute ma culture littéraire est prise en défaut, mais j’ai en général trouvé ces passages assez lourds et n’apportant rien d’autre qu’une démonstration d’exercice de style.

Les notes introductives de l’auteur expliquent les raisons de ses choix à la fois stylistique et du thème central de ce roman (écrit en 1965).

Pas vraiment indispensable, même pour ceux qui comme moi aiment beaucoup Lodge.

Note : 2 sur 5.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.