Catégories
Histoire Lectures Roman

La langue et le couteau

Auteur : Jeon-Hyun Kwon

A la fin de la seconde guerre mondiale l’armée Japonaise occupe toujours la Mandchourie, province chinoise située au nord-est de la Chine et entourée par la Mongolie, la Sibérie et au sud la Corée.

3 personnages, vont se livrer une lutte secrète : Otozô, le commandant de l’armée d’occupation japonaise, féru de cuisine ; Chen, un cuisinier chinois et militant de parti communiste, incarcéré dans les geôles japonaises et Kilsun, une jeune femme Coréenne, qui a migré jusqu’en Mandchourie pour y retrouver son frère révolutionnaire et qui a de nombreuses raisons de se venger des japonais.

Si la thématique centrale est bien l’occupation japonaise vue de 3 points de vue différents, le fil rouge de l’histoire est la cuisine et les plats pour le moins typiques qui sont dégustés ou préparés par les différents protagonistes de cette histoire.

Cela ne donne pas envie d’y goûter d’ailleurs car certains ont l’air particulièrement ragoutant. Ce n’est pas le fait qu’ils soient bons ou pas qui importe, mais plutôt les sensations qu’ils délivrent.

Les personnages sont intéressant à suivre, leur complexité donne envie des les suivre pour voir où cette histoire va les amener, et l’on se doute bien que ce ne sera pas vers le nirvana.

Note : 3 sur 5.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.