Catégories
Aventure Histoire Lectures

Le mystère Jérôme Bosch 

Auteur : Peter Dempf

J’aime bien les histoires qui dévoilent la face cachée des œuvres d’art. Des peintures souvent. Le must pour moi étant « La peinture du maître flamand » d’Arturo Perez reverte. Plus récemment j’ai vu un film – moyen par ailleurs – qui prend pour thème L’enfer de Dante.

Ici c’est du Jardin de délices qui s’agit. Typique assez incroyable de Jérôme Bosch datant du début du 16ème siècle.  Vu la complexité picturale de l’oeuvre il y a évidemment matière à conjecturer sur des interprétations plus où moins complexe. Ici, un prêtre fou tente de détruire l’oeuvre qui juge impie. Arrêté il raconte l’histoire de la toile vue par un apprenti du grand peintre.

Autant le volet historique est intéressant, autant l’enquête en elle même patiné dans la semoule: je n’ai pas vraiment comprise pourquoi le prêtre tenait autant à détruire cette oeuvre, ni d’ailleurs il pouvait être aussi libre de ses mouvements, l’ajout d’une espèce de secte mystérieuse n’apporte pas grand chose ou n’est pas assez explicité.

L’édition de poche ne comporte aucune reproduction du tableau aussi il n’est parfois pas évident de bien visualiser les description. L’interprétation des divers signes cabalistiques ou messages ésotériques est souvent confuse car un même dessin peut être interprété de diverses manières sans que les protagonistes ne tranchent clairement sur l’une ou l’autre.

Rajoutons quelques rebondissements tirés par les cheveux – ouf le grand Zuidt est là, ouf une serveuse sait suffisamment écrire pour terminer un livre, ouf on est dans une maison avec des passages secrets partout.

Du bon et du moins bon donc.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.