Catégories
Lectures Roman

Les derniers jours de nos pères

Auteur : Joël Dicker

Contrairement à ce qui est écrit sur la 4ème de couverture, on en se retrouve ici ni dans un roman historique sur le SOE, ni sur un roman d’action, mais dans un… Roman.

On y suit un groupe de jeunes depuis leur intégration dans le SOE jusqu’à la fin de la guerre et leur démobilisation (pour certains).  Roman d’initiation, du passage au monde adulte, amplifié par la guerre, de la difficulté de suivre ses idéaux.

Les personnage sont attachants, et même parfois un peu énervants, certains sont confondant de mièvrerie (le papa) ou de lourdeur (Faro).

Néanmoins on suit le groupe avec intérêt, sentant que l’on aurait pu (éventuellement) en faire partie.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.