Catégories
Aventure Lectures Polar

Inavouable

Auteur : Zygmunt Miloszewski

Pourquoi les Etats-Unis tiennent tant à récupérer des œuvres d’art volées à la Pologne lors de la seconde guerre mondiale. Et s’il y avait autre chose ?
Et forcément cet « autre chose » ça ne peut pas être n’importe quoi : récupérer une collection impressionnante de tableaux du début du 20ème siècle, propriété d’un richissime polonais disparu dans le maelstrom de la guerre, n’explique en effet pas pourquoi les services spéciaux américains viennent appuyer un redoutable assassin pour mettre des bâtons dans les roues à l’équipe qui est chargé de retrouver les peintures.

Et d’ailleurs pourquoi le gouvernement polonais à monté une équipe aussi hétéroclite pour mener à bien cette enquête ?

Ce n’est qu’au bout de 600 pages que l’on finira par comprendre tout cela, et encore, il faudra passer par un attentat dans un téléphérique en Pologne, un cambriolage rocambolesque aux Etats-Unis, une course poursuite échevelées sur une mer gelée en Suède et j’en passe.

Nul doute que ce roman pourra faire une adaptation réussie au cinéma (l’auteur est d’ailleurs scénariste et ça se voit, certaines scènes sont très cinématographiques).

Néanmoins je suis un peut resté sur ma faim, sans doute par le fait que tous les personnages de l’équipe ont une raison personnelle pour voir été recruté pour cette mission et pas seulement au motif de leur compétence. Cela donne sans doute un peu de liant à cette équipe, mais cela m’a semblé trop tiré par les cheveux, dommage car le suspense est excellent et certaines scènes sont d’anthologie.

Plus sobrement cet ouvrage s’appuie sur de nombreux faits et personnages historiques qui ont subit ou organisé le pillage systématique de milliers d’œuvres d’art lors de la seconde guerre mondiale et des légendes qui s’en sont suivies comme celle du train de Walbrzych ou celle de la Chambre d’ambre.

Note : 4.5 sur 5.
 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.