Catégories
Bande Dessinée Economie Lectures

Le choix du chômage

Auteurs : Benoît Collombat, Damien Cuvillier

Sur quelles bases ont été faite les principaux choix économiques de la France depuis l’après guerre ? Pourquoi ces choix ont conduit à un chômage de masse et une très forte concentration des revenus ?

C’est pour répondre à ces questions clés que les auteurs revisitent près de 70 ans de politique économique (et souvent de politique tout court). Car, oui, l’économie est avant tout politique (et ce n’est pas parce qu’il y a un « faux » prix Nobel d’économie qui est attribué que cela en fait une science ; ce qui rendrait les arguments économiques indiscutables, or comme le soulignent les auteurs, les choix économiques doivent être discutés. L’exemple du choix du 3% de déficit autorisé est particulièrement éclairant: c’est un choix de communiquant ; rien d’autre.

Au cours de ces quelques 70 ans on croise donc de multiples personnages qui ont joués un rôle important, soit en tant qu’acteurs des évolutions économiques (Monnet, Rocard, Padoa-Schioppa…), soit en tant que conseillers ou que témoins.

Tous sont a peu près d’accord pour dire que la politique de l’emploi à toujours été un second choix et que la principale préoccupation des économistes et des politiques a été de tenter de maîtriser la monnaie. Même quand il a été clair que le choix ou la méthode n’était pas la bonne cela n’a jamais remis en cause ce dogme.

Pire les choix européens en porté en eux, très rapidement les germes des crises à venir (chômage de masse, crise grecque…). La primauté était l’intégration européenne – ce qui se défend – mais au détriment des populations et dans le déni le plus total sur les causes profondes de ces crises. La quasi disparition des partis de gauche (au moins en France) est une conséquence directe de ces choix politiques qui n’ont pas été expliqué et encore moins accompagné.

Cette BD résulte manifestement d’un travail de grande ampleur réalisé par les auteurs. Le propos, parfois technique n’est pas toujours complètement limpide mais globalement le cheminement est clair et le constat implacable. LA question est : quels auraient pu être les chemins alternatifs ?

Note : 4 sur 5.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.