Catégories
Lectures Polar

La tempête qui vient

Auteur : James Ellroy

J’avais pris mon temps pour débuter ce roman, un peu comme un bon vin que l’on garde dans sa cave sans trop oser y toucher. Il faut dire que Perfidia le précédent tome m’avait laissé une sensation un peu bizarre pas à la hauteur de mes attentes – et elles sont forcément très hautes avec ce diable d’auteur – mais pas non plus complètement déçu.

Avec ce second tome, on se retrouve à Los Angeles de la fin 1941 jusqu’en mai 1942. On retrouve les principaux protagonistes et les seconds rôles de Perfidia (le Dudster, Hashida, Bill, Buzz Meeks, Elmer…) avec quelques nouveaux… et encore quand je dis « quelques » c’est un demi bottin qui joue un rôle dans le Roman (à tel point qu’il y a une rubrique à la fin qui répertorie tout ce beau monde).

Et c’est bien là une partie du problème, il y a à peu près 25 personnages différents cités à chaque page, tant est si bien que je me suis perdu assez rapidement.

Les intrigues – hormis celle du Klubhouse – sont complètement distendues et l’histoire de l’or est finalement si complexe que lorsque que le dénouement arrive, on a perdu l’intérêt. Idem pour les histoires de 5ème colonne et de rencontre entre Nazis et Communistes russes un peu avant la guerre.
Finalement, on se retrouve plutôt dans le quotidien de la guerre, entre le Mexique et Los Angeles, vue par divers personnages, ou plutôt caricature de personnages (on a l’impression que la moitié des américains est Nazie). Pour une fois la part belle est donnée aux femmes et même le grand (?) Dudley Smith leur devra sa perte (temporaire sans doute).

Il n’y a malheureusement pas que les personnages qui soient caricaturaux , de nombreuses situations le sont aussi (les Japonais brulés au lance flamme pour ne citer qu’un seul exemple).

Ca me fait mal de le dire mais la déception amorcée par Perfidia se confirme très largement avec ce second tome… Ellroy est en totale roue libre, il semble se parodier, voire pire s’écouter. Quel dommage.

Note : 2 sur 5.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.