Catégories
Lectures Polar

L’automne du commissaire Ricciardi

Auteur : Maurizio de Giovanni

Le quatrième tome des enquêtes du commissaire Ricciardi clos la série des saisons et sans doute un premier cycle.

C’est dans une Naples pluvieuse que Ricciardi va enquêter sur la mort d’un orphelin pris en charge (?) par des curés. Naples se préparant à accueillir le Duce, ce n’est pas le moment de remuer la boue de la ville, surtout si des religieux sont impliqués de près ou de loin.

Aussi, Ricciardi particulièrement touché par ce décès, va devoir poser des congés pour tenter de comprendre l’itinéraire du jeune garçon et démasquer le meurtrier. Et puis surtout, il n’arrive pas à voir les derniers instant du jeune garçon, signe que celui-ci n’est pas mort là où on l’a trouvé.

L’automne est le mois de la mélancolie ; les fausses pistes abondent pour se refermer une à une en montrant l’humanité sous un jour sombre: jalousie, vénalité, violence, exploitation, chantage , vol… tout y passe.

Pour compliquer la tâche de Ricciardi, les relations avec sa voisine deviennent (enfin) plus personnelles. Mais la comtesse Livia compte elle aussi se rapprocher du commissaire en jouant de ses armes.

Si j’ai été un peu déçu par le rebondissement final, tiré par les cheveux (le mode opératoire), j’ai tout de même beaucoup aimé cet automne, un cran au dessus de l’été par car il plonge plus profondément dans les caractères des personnages, notamment celui de Ricciardi.

Note : 4 sur 5.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.