Catégories
Lectures Polar Roman

Carnaval

Auteur : Ray Celestin

Au sortir de la première guerre mondiale, la Nouvelle Orléans est sous la double menace d’une tempête tropicale et d’un tueur violent et insaisissable, le tueur à la hache.

Trois personnes partent à sa recherche pour des raisons différentes, un policier (normal c’est son boulot), une jeune assistante de l’agence Pinkerton aidée par son ami d’enfance, le jeune Lewis Armstrong et un ancien flic ripou qui est chargé par la Famille italienne de mettre la main sur ce tueur qui menace de déstabiliser leur entreprise de protection.

1919, c’est aussi la période où naît le jazz sous sa forme moderne sortant de sa fonction essentiellement dansante et on assiste à cette éclosion lors d’une nuit dantesque.

La Nouvelle Orléans est aussi un personnage à part entière de l’ouvrage, on y navigue (parfois littéralement) d’un quartier à l’autre, c’est sombre, bruyant, violent et humide.

C’est le premier tome de la série de Ray Celestin que j’avais entamé avec Mascarade et on retrouve ici trois des personnages principaux, Michael, Ida et Louis Armstrong. Plus violent que Mascarade, le scénario est aussi plus complexe et je pense plus abouti.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.