Catégories
Aventure Lectures Polar Roman

Kahawa

Auteur : Donald Westlake

Un polar de Westlake qui se déroule en Afrique – au Kenya et en Ouganda pour être précis – ça ne peut pas ne pas se lire.

Et on y retrouve bien la patte de Westlake : des personnages hauts en couleur, une ironie constante, un scénario malin et tout ça dans l’Ouganda d’Amin Dada. Et oui on quitte le New York de Dortmunder.

Une petite équipe de mercenaire est chargée par un commerçant Kenyan qui a été chassé d’Ouganda d’y voler un train de café. On ne fait pas les choses à moitié fasse à Amin Dada.

Les personnages on chacun des caractères bien campés et alternativement on passe de l’un à l’autre : les deux mercenaires, la pilote, le commerçant indien et son fils, leurs adjoints kenyans. Chacun ayant évidemment son propre point de vue sur la situation et ses propres intérêts en jeu.

On y découvre aussi – de manière sans doute un peu caricaturale – l’Afrique en 1977 et notamment l’Ouganda terrorisé par Amin Dada et ses sbires du SRB.

De la préparation du coup aux incursions en territoire Ougandais, les coups tordus ne manquent pas : arrestation, torture, trahison, fuite rocambolesque, retournement de veste, double ou triple jeu, tout y est.

C’en est même un chouia long parfois.

Heureusement un feu d’artifice final vient clore le roman.

Note : 3.5 sur 5.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.