Catégories
Histoire Lectures Polar

Le sang des farines

Auteur : Jean-François Parot

Prenant pour base, comme d’habitude, des faits historique, Jean-François Parot situe cette 6ème enquête de Nicolas Le Floch en 1775 lors de « la guerre des farines » qui intervient alors que Turgot, Ministre des Finances, libéralise le commerce du grain pour tenter d’en faire baisser le prix. Mais sa réforme est minée par des mauvaises récoltes et à des spéculations qui ont mené les paysans à la révolte accusant certains notables de « pacte de famine ». Certains voient ici les prémisses de la Révolution, 15 ans plus tard.

Voici pour le cadre historique.

Le reste est plus complexe, voire compliqué : il y a une histoire d’espionnage à Vienne, un meurtre à Paris, des bagnards évadés, un cobra, et in fine le couronnement de Louis XVI.

Compliqué par que j’ai l’impression que a Jean François Parot cherché à trouver un fil conducteur à l’ensemble de ces événements, notamment le lien entre la première partie à Vienne et la suite des événements parisienne. Certains rebondissements sont tirés par la cheveux car il faut bien le dire, Le Floch patauge dans son enquête et il lui faut nombre de heureux hasards pour arriver à tirer tout cela au clair.

Il aurait pu nous demander dès le début car le futur coupable est déjà franchement suspect dès le début.

Bref, ce n’est à mon avis pas le meilleur de la série – on est presque dans sa caricature : tous les personnages tiennent un rôle dans cet épisode certains apparaissent d’ailleurs comme pas enchantement et il y a même un banquet de fin comme dans Astérix et Obélix.

Malgré tout, c’est une plongée agréable dans cette période historique et on suit l’évolution professionnelle et personnelle du jeune breton qui devient ici Marquis (officiellement).

Note : 3 sur 5.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.