Catégories
Lectures Roman

Apocalypse bébé

Auteur : Virginie Despentes

A la fois polar contemporain, roadtrip sous acide, critique sociale, portraits de femmes, voire roman d’anticipation.

Ça fait beaucoup pour un seul livre, un peu trop peut être.

J’ai beaucoup aimé les portraits de femmes qui n’arrivent pas à s’accepter telles qu’elles sont, le côté assez direct de l’écriture, même si parfois ça fait un peu surjoué.

Une première partie de l’ouvrage suit une détective un peut lose qui doit retrouver une ado disparue. On l’associe avec une spécialiste (la Hyène) et peu à peu elles vont rencontrer l’ensemble des personnages qui ont eu maille à partir avec l’ado disparue. Au fil du récit, la narration passe d’un personnage à l’autre, chacun nous décrit qui il (elle) est avec sincérité. Ce sont les moments du récit les plus aboutis.

J’ai bien aimé l’enquête qui avance, sans vraiment avancer, beaucoup moins la fin qui part en vrille complète dans une espèce de complot mondial délirant et totalement à côté du reste de l’histoire. Comme si elle n’avait pas su comment conclure ses portraits. Dommage.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.